L’art du camouflage !

L’art du camouflage !

Avant / après : fashion maman

Il n’y a pas si longtemps que ça, j’excellais dans l’art des assortiments vestimentaires et accessoires divers et variés. J’étais alors plutôt “fashion” !

Je me régalais et je prenais un plaisir fou à élaborer des tenues au rythme de mes humeurs. Mon visage avait un teint frais, coloré avec un trait de maquillage, un petit parfum léger et une coiffure un tantinet sophistiquée.

C'est quoi une fashion mum ?

Maintenant, ma tenue est certes à l’image du temps que je lui consacre mais néanmoins dénudée de tout plaisir. Pour résumer, le matin, c’est la course et après une nuit (voir plus) quasiment blanche mon visage est carrément en décomposition. 

Après avoir été la reine de l’art et de la parade, la fashion maman est devenue la reine de l’art du camouflage. Il ne faut plus se faire remarquer mais il faut se fondre dans la jungle sociale. Et puis ne pas paraitre trop fatiguée sinon l’attention se porte trop sur vous et on vous le fait remarquer, ce qui au final produit des « BlaBlaBlaaaaaaaaa ». Mais vous n’avez ni le temps, ni le cerveau qui fonctionne pour la conversation, cela pourrait causer des douleurs irrémédiables et impacter sur votre planning de Mummachine. 

Au quotidien !

Alors j’ai opté pour la rapidité, j’ai choisi de garder les cheveux mi-longs. Et oui, un petit relevé avec des pinces pour les matins les plus difficiles, hop, c’est plus facile ! C’est le genre coiffé décoiffé pouvant faire croire à un tonus à toute épreuve, style plutôt tendance ! Pour le visage, il va falloir tartiner avec le fond de teint et rehausser avec le blush sur les joues donnant ainsi un semblant de relief… mascara et compagnie, tout ça en trois minutes top chrono !!!! TIC TAC TIC TAC… It’s time to GO ! 

Et hop de nouveau ! Voilà le grand par la main, le petit dans l’écharpe ! Et je me retrouve à mi-chemin de l’école. Voilà, à présent que le plus petit me tire les cheveux, me lèche le visage à grands coups de langue baveuse après vous avoir vomi sur son pull. Et pendant ce temps, le plus grand me tire la manche tellement fort que mon épaule s’en trouve totalement dénudée ! Voilà, que toute votre stratégie du camouflage tombe à l’eau. Vous n’êtes désormais plus maitre de votre apparence, ni d’ailleurs, de rien du tout ! 

Oublié la fashion maman !

Et tout ça... c'est à cause de maman ?​​

Bébé pleure ! C’est la faute à maman ! Attention les Mumallaiteuses blindez-vous ! Vous allez être la cible de tous les reproches ! Quand bébé vient au monde : « wahouuuuuu ! Magnifique, magique, extraordinaire… que c’est beau une mère et son enfant au sein… quel tableau… blablablaaaaaaa ». Et puis…

Et Blablabla !!!

Laissez passer cette période qui plonge tout votre entourage en admiration, voire en lévitation puis attendez l’atterrissage. Laissez installer la fatigue, la désorganisation et l’incompréhension. Vous vous retrouvez désormais, perdue face à une montagne de saleté et de stupeur. Alors vous vous démenez, corps et âme à votre mission de maman. Les heures de sommeil n’existent plus, vos tétons sont littéralement mastiqués, vous n’avez plus qu’une seule envie, celle de pouvoir changer ces petites rustines à chaque début et fin de tétées (pas d’inquiétude ça passe avec du courage, de la volonté et si possible du soutien…).

Et là, le couperet tombe. Bébé (comme la plupart des bébés) devient inconsolable lorsque le crépuscule pointe son nez. « Qu’as-tu mangé pour qu’il crie comme ça ? » « Tu le laisses trop s’endormir au sein » « Tu ne dois pas avoir assez de lait » « Va falloir passer au biberon » « Tu le gardes trop contre toi » « Tu vas en faire un capricieux » et « Blablablaaaaaaaaaa… » !

Puis-je me permettre un petit conseil ?

Reprenez votre camouflage, émotionnel cette fois. Mettez un gilet pare-balles autour de vos oreilles et faire l’huitre. Réfugiez-vous dans votre bulle et ne suivez que vos instincts. Vous pouvez même laissez la maison devenir une immondice (un jour où l’autre cela empêchera le mâle de rentrer et par chance, lui procurera un déclic…). Si besoin, allez voir votre pédiatre préféré, trouvez de bons conseils de Mumallaiteuse par tous les moyens. 

Avant toute chose, ne faire confiance qu’à vos propres ressentiments. A ce moment essayez le plus possible d’être en accord avec le duo Maman-Bébé que vous formez si bien. Baladez-vous où bon vous semble dans cette bulle protectrice. Et alors, les oiseaux de mauvais augure n’auront qu’à se tenir, et de préférence à distance car désormais c’est vous qui menez la danse. Et oui, vous êtes une fashion maman !

fashion mum

Flo

Leave a Reply